La pollution nocturne : Des rêves érotiques, à la femme de nuit

Lorsqu’on parle de sexualité ou d’éducation sexuelle, particulièrement en Afrique, tous les regards sont systématiquement tournés vers la jeune-fille. Dans la conception sociale de l’éducation, les informations liées à la sexualité, sont beaucoup plus destinées aux filles qu’aux garçons. Pourtant les jeunes-hommes ont tout aussi besoin de connaitre leur corps. Ce qui leur permettra de mieux comprendre leur sexualité, afin d’opérer des choix responsables.

Aujourd’hui je vous emmène dans l’univers masculin, nous allons parler d’un sujet particulièrement tabou et à la limite mystifié : la pollution nocturne.

La pollution nocturne, qu’est- ce que c’est ?

Lit défait

La pollution nocturne, encore appelé émission nocturne ou éjaculation nocturne, est un réflexe involontaire et incontrôlé.

A la différence de l’éjaculation proprement dite, ce phénomène survient sans aucune stimulation directe de la verge. Il s’agit d’une réaction physique toute à fait normale et naturelle.

Par ailleurs, elle survient parfois au cours des rêves érotiques, d’où l’expression populaire « rêves mouillés » traduit du terme anglais « Wet dreams ».

Pour Mr Jean-Baptiste LINSOUSSI, sexologue: « L’éjaculation nocturne est souvent, la conséquence de l’excitation procurée par l’érection nocturne (qui survient normalement chez tous les hommes pendant le sommeil) ». Il ajoute qu’elle peut se produire indépendamment des rêves érotiques.

La pollution nocturne est le résultat du fonctionnement normal de l’organisme. Cliquez pour tweeter

Pollution nocturne : Comment se manifeste t-elle ?

Les érections nocturnes se produisent durant les phases de sommeil paradoxal (celles des rêves). Lors de ces phases, le système sympathique qui contrôle habituellement les muscles de la verge se relâche. Et ceux-ci entrent ensuite en action pour provoquer une érection, ce qui aboutit à l’éjaculation.

Par ailleurs, pendant la puberté les hormones accroissent la production de liquide séminal et prostatique de façon irrégulière. La pollution nocturne, intervient donc pour drainer ces pertes en attendant que leur production soit régulée.

C’est en effet, à l’adolescence, et particulièrement avant les premiers rapports sexuels, que l’émission nocturne est plus fréquente. Cependant, elle se produit également chez les adultes, mais reste plus rare.

La pollution nocturne touche 80% des hommes. Cliquez pour tweeter

Regard social sur le phénomène

Se réveiller et constater qu’on est tout mouillé, est souvent très embarrassant, voir humiliant. Et cet inconfort est beaucoup plus ressenti, lorsque l’on partage sa couche avec quelqu’un.e.

En effet, avant la puberté on est pratiquement pas informé sur le phénomène, et encore moins les possibilités. Ce qui fait qu’on a peur d’en parler aux parents.

En outre, dans notre société, les leaders religieux et traditionnels décrivent le phénomène comme étant induit par des esprits, des forces diaboliques. La pollution nocturne est alors assimilée à un problème spirituel. Une manifestation du diable.

Alors quand on se réveille avec un caleçon mouillé, ou suite à un rêve érotique, bienvenue la peur, le stress. Au delà de penser à une anomalie, on commence par réfléchir à qui en veut après soi. Puisque « le diable n’attaque jamais, sans passer par un proche ». Et en Afrique, nous savons ce que ça représente comme poids psychologique.

Pollution nocturne ou femmes de nuit ?

Mystérious woman of night

En effet, selon ces courants traditionnels et religieux, les rêves érotiques y compris l’éjaculation pendant le sommeil, sont causés par le diable, à travers un esprit appelé « femme de nuit » chez les hommes et  »mari de nuit » chez la femme.

Au Bénin, on parle souvent de la déesse de l'eau, "Mamy-wata" qui vient forniquer avec ses victimes dans le sommeil. Cliquez pour tweeter

Cette pensée a été bien décrite et défendue par Jean Pliya à travers l’article, Maris et femmes de nuit sur le site catholique « Tout à Jésus par marie ». En effet, il a relevé plusieurs témoignages de femmes et d’hommes,victimes de ce « mal spirituel ». Il explique clairement, comment ces esprits dits « femmes et maris de nuit » rendent visite à leurs victimes ,et abusent sexuellement d’elles dans leur sommeil.

De même, dans Maris et Femmes de nuit: un mal spirituel dont souffrent bon nombres de personnes, la parution du Quotidien Fraternité du 30 Août 2018, traite le sujet sous le même angle.

Cependant, dans son article Non, les « maris de nuit » ne sont pas des démons, Costa Tshinzam dénonce sur le Blog congolais Habari RDC, la propagande que font les pasteurs et prophètes pentecôtistes sur la question. Il affirme que certains religieux sont incapables, d’expliquer ces phénomènes normalement physiologiques. Et alors, préfèrent les classer dans la catégorie mystique, fétichiste.

En résumé, le phénomène de pollution nocturne est très mal connu dans notre société. Pour bon nombre de personne, elle ne touche que les adultes. Alors que les adolescents sont beaucoup plus concernés. Paradoxalement le phénomène touche quand même la majorité des hommes, mais très peu en ont connaissance. En effet, les données populaires sur le sujet, sont purement d’ordres religieux et spirituels.

Que retenir ?

La pollution nocturne, ainsi que tous les mécanismes qui l’accompagne ( rêve érotique, érection nocturne) sont purement physiologique (Normal). Le volet spirituel engage la croyance de tout un chacun.

Pollution nocturne: Possible chez la femme ?

Bien sûr, chez la femme on parlera plutôt d’orgasme nocturne (Nous allons surement y revenir).

Que faire lorsque vous avez une éjaculation nocturne ?

  • Il ne faut ni s’inquiéter, ni culpabiliser : cela veut dire que le système génital est en place et fonctionne bien.
  • À l’inverse, ne pas en avoir n’a rien non plus d’inquiétant.
  • A bon entendeur… Bonne jouissance !

Si vous avez aimé ce billet, partagez avec vos proches.

6 commentaires sur “La pollution nocturne : Des rêves érotiques, à la femme de nuit

  1. C’est un phénomène qui m’arrive aussi de temps en temps. Je ne l’ai jamais pris pour quelque chose de diabolique. Seulement qu’à mon niveau je me réveille tjr au début de l’éjaculation mais je ne peux plus l’arrêter.
    Courage à vous pour ces genres de publications

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires

La coupe menstruelle : 07 bonnes raisons pour l’adopter

Lever le tabou sur la menstruation, c’est non seulement informer les femmes de la normalité de ce phénomène; mais également mettre… Lire la suite »

L’injection contraceptive: Tout ce qu’il faut savoir

L’injection contraceptive  est une méthode très efficace. Néanmoins, son efficacité à long terme va de pair avec la capacité de la… Lire la suite »

Les méthodes Contraceptives: Bref résumé

La contraception est l’ensemble des méthodes et moyens qui permettent d’éviter une grossesse. Il en existe sous diverses formes. Que ça soit… Lire la suite »

S'inscrire à la newsletter

Souscrivez à la newsletter pour recevoir les dernières nouvelles and mise à jour de Iléwa.

Inscription avec Succès.