VCAT TOT PIC

CVTA : 20 jeunes ont pris le pouvoir pour réduire les avortements non sécurisés en Afrique

Mercy, une participante kenyane présente leur travail de groupe

La formation des jeunes formateurs pour la clarification des valeurs pour une transformation d’attitudes (CVTA) face à l’avortement, s’est déroulée du 26 au 30 Aout 2019 au Kenya. Cette rencontre initiée par Ipas Afica Alliance, vise à outiller les jeunes défenseurs des droits et santé sexuels et reproductifs pour la promotion de la santé maternelle en Afrique. Ceci à travers la promotion de l’avortement sécurisé pour les femmes.

L’avortement est resté une pratique taboue et pénalisée (sauf dans certains cas, préconisés par le protocole de Maputo) dans la plupart des pays africains. Alors qu’il constitue l’une des plus importantes causes de décès maternel. C’est donc une question qui hypothèque la vie de milliers de femme et de jeunes-filles chaque année, parce qu’il est pratiqué dans des conditions dangereuses pour la santé de la femme (Avortement non sécurisé).

slide vcat pic iléwa
Les statistiques de l’avortement non sécurisé en Afrique par l’OMS

Mais on ne peut non plus banaliser les normes sociales qui constituent une barrière, qui maintient l’avortement dans la clandestinité. Entre loi, croyances, valeurs et religion ; la liste est autant longue que variée. Et chacune de ces barrières mérite d’être considérée pour mieux communiquer, lever la stigmatisation sur l’avortement, et créer un monde meilleur pour les femmes.

Pascal, un participant Kenyan en pleine démonstration pour la présentation de leur exercice de groupe

Voilà l’exercice auquel la formation de formateur pour le CVTA, nous a soumis.

Pourquoi former les jeunes pour la CVTA?

Comme toutes les composantes de Droits et Santé Sexuels et reproductifs, l’avortement est tout aussi une question qui touche la jeunesse. Et donc le développement de l’Afrique.

Mon groupe de travail et moi avons trouver le moyen de faire déplacer nos participants sous les bambous pour notre formation

 Et qui de mieux pour traiter une question de jeunesse que les jeunes eux-mêmes ? Là se trouve la raison de ma présence, ainsi que des autres jeunes ayant été sélectionnés pour cette formation.

feedback pic
Mon groupe de travail en place pour le feedback des participants et des encadreurs après notre formation

En effet, ladite formation a réuni 20 jeunes africains, champions de ipas. Ils sont venus de divers pays (Kenya, Afrique du Sud, Libéria, Ghana, RDC, Malawi, Sierra-léonne, Bénin ). Ce fut 05 jours très productifs, d’apprentissage, d’échange et de partage. Cela nous a non seulement donné les clés nécessaires pour mieux travailler. Mais nous a également beaucoup impacter; en ressortant le meilleur de nous.

team pic/ iléwa
De droite à gauche: Richine (RDC), Dabz (Kenya), Tracy (Cameroun), Nafissate (Bénin), Mercy (Kenya) et Mohamed (Sierra-léonne)

Au cours de cette formation, nous avons pris connaissance des différentes boites d’outils adaptées à chaque cible. Et au delà d’une simple formation théorique, nos encadreurs nous ont donné l’opportunité de nous jeté à l’eau. En pratiquant à notre tour, les techniques apprises.

sketch time/ iléwa pic
Otty (participant du Kenya, jouant au medecin), Kona (participante du libéria jouant à la femme enceinte), Mohamed (jouant au mari de Kona) et Mercy (jouant à la copine de Kona) ont choisi comme stratégie, le sketch pour faire passer le message au cours de leur formation

Remise d’attestation pour les participants et les formateurs pour cet atelier de CVTA

A la fin de la formation, chaque participant a eu droit à une attestation prouvant qu’il est désormais apte à délivrer des formations en Clarification des valeurs pour une transformation d’attitudes face à l’avortement.

Remise d'attestation
Moi prenant mon attestation de la main de notre charmante formatrice Martha, accompagné de mots doux de sa part, pour amuser l’assemblée

So, l’Afrique peut être fière d’accueillir la nouvelle vague de jeunes formateurs pour la CVTA. Quand à moi, je suis très contente d’etre de la génération #PutYoungPeopleFirst.

2 commentaires sur “CVTA : 20 jeunes ont pris le pouvoir pour réduire les avortements non sécurisés en Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires

Le 2ème atelier régional sur la campagne CDHP pour la décriminalisation de l’avortement en Afrique

La Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (CADHP) depuis Janvier 2016 a lancé une campagne sur la dépénalisation… Lire la suite »

Bloguer pour l’égalité des filles : une aventure palpitante

Plan International Bénin à l’occasion de la célébration de la journée internationale des filles dans les Technologies de l’Information et de… Lire la suite »

L’Avortement et la justice reproductive : La révolution inachevée 3 (Part 1)

L’Avortement et la justice reproductive : La révolution inachevée 3 (Part 1)

La conférence internationale sur l’avortement et la justice reproductive  est un évènement  marquant de l’année pour les droits reproductifs de la… Lire la suite »

S'inscrire à la newsletter

Souscrivez à la newsletter pour recevoir les dernières nouvelles and mise à jour de Iléwa.

Inscription avec Succès.