A quand le premier rapport sexuel ?

 Le premier rapport sexuel, c’est la hantise de tous les adolescents et jeunes qui s’apprêtent à quitter leur statut de chaste ou vierge. Alors, c’est quand exactement le moment idéal pour la toute première expérience sexuelle?

Je vous dis tout dans cet article, Let’s go!

L’adolescence c’est le moment où le corps commence sa métamorphose, et prend peu à peu sa forme d’adulte. A ce moment, la pulsion sexuelle encore appelée «libido»  nait chez l’individu. Il commence donc par être attiré et par désirer un autre individu. C’est une période très déterminante  et assez délicate, où l’individu construit sa personnalité et notamment sa sexualité. Alors, presque tout le monde s’est déjà posé au moins une fois cette question : Est-ce le moment propice pour commencer les rapports sexuels ?

Le Rapport sexuel

Selon Wikipédia, le rapport sexuel est le coït vaginal c’est-à-dire la pénétration du pénis dans le vagin. Il désigne également la pénétration du pénis dans d’autres orifices du corps tel l’anus ou la bouche. Le premier rapport sexuel est donc la première expérience de pénétration vaginale, orale ou anale.

L’âge idéal pour le premier rapport sexuel, qu’en disent la loi et les religions ?

Sur le plan légal, l’âge adapté pour la première expérience sexuelle varie d’un pays à un autre. Au Bénin cet âge  est confondu avec l’âge de la majorité soit 18 ans.

Parallèlement, les grands courants religieux, recommandent pour la plupart la pureté  jusqu’au mariage : la sacralisation de la virginité. Ainsi le rapport sexuel ne se fera que dans le cadre d’un mariage quelques soit l’âge. Le rapport sexuel est d’ailleurs désigné par certaines religions, comme « un fruit défendu ou interdit », et le fait de passer à l’acte avant de se marier est une « Fornication ». Dans ce cas, il n’est donc plus question d’âge mais c’est plutôt la situation matrimoniale qui détermine le moment d’aller au sexe.

Néanmoins, le déséquilibre entre notre société actuelle qui est de plus en plus sexualisée, et le manque criard d’éducation sexuelle pour accompagner; crée d’énormes dégâts. Les rapports sexuels deviennent de plus en plus précoce ne tenant pas compte des aspects cités plus haut. Le taux élevé de grossesses en milieu scolaire (2763 cas en 2016-2017) et dans les centres d’apprentissage ne vient que confirmer cet état de choses.

Que faire?

Aller au sexe, ne doit ni être anodin ni banal. Il faut être prêt aussi bien physiquement que psychologiquement. Car parfois le physique se développe plus vite que le mental. Alors que pour commencer une vie sexuelle il faut nécessairement être mature sur ces deux aspects. Il est donc important de ne pas se laisser tromper par la corpulence physique, ou l’âge. Pour ce fait, il faut:

  • Se renseigner auprès des structures ou des personnes adaptées qui peuvent vous fournir des informations sures et fiables
  • Éviter de se laisser influencer par les ami(e)s ou céder à une pression sociale pour y aller.
  • Attendre le partenaire idéal, ne sautez pas sur le premier qui vous tombe sur la main. Prenez le temps de vous rassurer que c’est celui qu’il vous faut.
  • Être véritablement prêt(e)
  • Prenez vos précautions: N’oubliez pas, le rôle principal des appareils génitaux dans l’accouplement, hormis nous procurer du plaisir, est bien la reproduction. « Ne reproduit pas qui veut mais qui peut ». Un enfant (adolescents, jeunes encore à la charge des parents) n’a pas la capacité physique, financière et morale d’en faire un autre.

Enfin, quand on décide d’aller au sexe, il faut toujours garder à l’esprit que le rapport sexuel (qu’il soit le premier ou tous ceux qui suivront), peut être fécondant (donner une grossesse). Il faut alors prendre ses précautions quand on ne veut que le plaisir sans la conception et sans les IST, VIH/SIDA. Et n’oubliez pas, comme le coït vaginal, la sodomie et la fellation comportent autant de risques d’IST.

Le moment idéal est donc sans doute quand on est complètement prêt à assumer sa vie sexuelle en toute responsabilité.

32 commentaires sur “A quand le premier rapport sexuel ?

  1. Merci pour ce joli article; aussi bien dans sa forme que dans son fond. La conclusion seule me suffit déjà. C’est ce que beaucoup de jeunes ne comprennent pas trop tôt et finissent par avoir des regrets trop tard.
    Merci pour le travail que vous faites chaque jour pour une jeunesse plus consciente et plus responsable de sa sexualité.

  2. Eh oui je suis tout à fait du même avis que l’auteur de ce post. Elle a évoqué les différents aspects sur la thématique. Et j’ajouterai en disant que le bon moment selon moi et celui où l’on pense avoir trouvé la personne unique et idéale avec qui on projette faire sa vie.

  3. Très bon article.
    J’ai beaucoup aimé la toute dernière phrase de l’article. Et je pense que les jeunes devront se l’approprier.

  4. Merci Beaucoup pour ton article qui est bien riche en connaissance. J’aime
    Moi j’ajoute que la jeune femme doit avoir en tête une chose :son automisation.
    Les rapports sexuels protéger vont lui permettre de continuer ces études et pouvoir être autonome car sans ça elle n’aura pas de valeur ni dans la société, ni dans sa famille, ni dans sa belle famille et pire son homme ne pourra pas la respecter comme il se doit.
    Elle pourra s’épanouir Si elle est autonome.
    Donc bien réfléchi, se sentir prête avant de se lancer dans ça pour que ce premier rapport sexuel soit pas un échec.
    J’exhorte les parents à accompagner les jeunes et adolescents dans ces moments. Pas de tabous et qu’ils les mettent en confiance et leur explique le pour et le contre comme ça ils ne vont plus se cogner la tête.
    Merci Nafi

  5. Merci beaucoup pour cet article car il est rare de trouver des gens qui ont encore la tête sur les épaules en matière de sexualité et la recommandent.
    Vous savez, la mission est grande, le challenge est de taille. Mais ce n’est pas impossible de changer la société.
    La libido est une force terrible. Elle doit être canalisée et le plus tôt possible. C’est ce rôle des parents qui fait défaut. Conséquence, les adolescents et adolescentes sont éduqués par les médias et la rue. Vous comprenez que entre l’avis qui recommande de laisser la force de la libido déraper (avis de la rue et des médias et qui ne demande aucun effort, mais procure du plaisir charnel) et l’avis des parents qui voudrait que l’ado fasse un effort pour canaliser cette de la libido (avis des parents normalement qui demande effort et prive du plaisir) pour l’orienter vers un but noble, alors entre les deux avis, le choix est vite fait.
    La jeunesse a perdu tous les repères. Mais nous pouvons faire quelque chose.
    Courage à vous Nafissate pour la mission. Je vous soutiens.

  6. Un bel article ! Une thématique très intéressante! L’importance de l’information, la bonne information en matière de sexualité pour les jeunes et adolescents, apparaît davantage plus claire par ce article. Encore félicitations et que ces articles tombent dans les mains des décideurs pour les amener à vite prendre les décisions d’une éducation sexuelle des jeunes et adolescents au collège.
    Go Ahead!

    1. Nous allons y travailler ensemble Bénédicta,la contribution de tous est important. Déjà en partageant cet article avec des jeunes que vous connaissez,vous êtes sûr que vous avez jouer votre partition.Merci encore une fois Mme Bénédicta

  7. Très cool et situation bien analysé..mais c’est la normalité ça. En matière de normativité chacun pourrait définir ses critères. Bonne initiative

  8. Oui un beau article, souvent on connait tous la verité mais on l’ignore, il faut que quelqu’un ose nous la proclamer avant qu’on se rend compte de sa véracité, elle, elle l’a fait avec tout ceux qui la soutient, ce qui a retenu mon attention c’est la dernière phrase qui parle du moment idéal pour assumer sa vie sexuelle en toute responsabilité, une fois qu’on a prit consience de sa, notre vie sexuelle doit être plusieurs fois avec une seule personne et non avec plusieurs personnes, on doit pas seulement se fié a la beauté de ce texte on doit le lire avec un esprit de compréhention. Big up a toi Nafiana Hounkpatin

  9. Bonjour ici, voici ce que moi j’appelle de l’art dans le domaine du social. Il s’agit d’un texte qui parle d’une réalité et qui en même temps est éducatif c’est à dire que rien que sa lecture porte effet sur le lecteur. Mais nous devons nous poser la question de savoir combien de ses jeunes ont pu lire ceci , en Afrique nous ne lisons pas, donc moi je proposerai que les initiateurs pensent à des vidéos téléréalités. Je suis aussi certains que la majorité de ceux qui ont lu ceci sont plus adolescents. Moi je lai lu pour voir si mes connaissances antérieures sur le thème n’ont pas changé et c’est là que j’ai decouvert ce beau texte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires

10 choses que les filles doivent savoir avant leur premier rapport sexuel

Ça y est!! tu es sûre d’avoir rencontré le mec idéal. L’homme de ta vie. Mieux, tu as l’impression de marcher… Lire la suite »

Iléwa

Assiba, le drame d’un viol consommé (Part 2)

Le viol. Précédemment… On dirait qu’elle attendait juste que je ne finisse la phrase pour lâcher la pression. Elle éclate en… Lire la suite »

image by Pixabay. Assiba, viol

Assiba, le drame d’un viol consommé (Part 1 )

« Non. Il est où ce bébé dont vous parlez ? Je ne vois rien dans son ventre. Elle n’est pas enceinte.… Lire la suite »

S'inscrire à la newsletter

Souscrivez à la newsletter pour recevoir les dernières nouvelles and mise à jour de Iléwa.

Inscription avec Succès.